Burning Bird

Burning Bird

Dogue de Majorque

Le prognathisme chez le chien

Le prognathisme chez le chien

 

Extrait du Standard FCI n° 249 du Dogue de Majorque:



" Mâchoires/dents : Les os des mâchoires sont forts avec des incisives correctement alignées, des canines bien séparées et une denture complète, blanche et solide qui présente un articulé prognathe ; sans être exagéré, ce prognathisme inférieur ne doit pas dépasser un centimètre. Quand la gueule est fermée, les dents ne doivent pas être visibles."



Un défaut naturel parfois recherché… 



Le prognathisme est naturellement présent chez de nombreuses races de chiens et a bien souvent été développé par l’homme au cours du siècle dernier.

En effet, le décalage entre les crocs de plusieurs millimètres confère une meilleure prise lors d’une morsure. C’est en observant ce phénomène que les propriétaires de chiens de combat ont donc cherché à développer de nouvelles races de chiens prognathes. Grâce à son anatomie, le chien possède une pression extraordinaire au sein de sa mâchoire : de 60 à 500 kg/cm2 selon la race alors que la pression de la mâchoire d’un homme varie entre 15 et 20 kg/cm2.

Cette différence de pression est notamment due au fait que le chien ne puisse pas réaliser de mouvements de latéralité (de gauche à droite) avec sa mâchoire contrairement à l’homme : on parle alors d’une faible « diduction ».


 

Prognathisme inférieur et autres types d'articulations de la mâchoire

Prognathisme inférieur et autres types d'articulations de la mâchoire


  •  Articulé en ciseaux, les incisives inférieures venant se placer contre et derrière les supérieures.


 


  • Articulé en pince, (bout à bout, tenaille), le contact se fait par les bords libres, c’est le début de la prognathie (proclusie).


 


  •  Inversion d’articulé, les incisives inférieures sont devant les supérieures, parfois avec perte de contact, le chien est « grignard », prognathisme inférieur.


 


  •  Perte de contact entre les incisives supérieures et inférieures. Les supérieures étant devant, le chien est dit bégu, prognathisme supérieur.


 


  •  Mauvaise implantation plus ou moins généralisée des dents, souvent liée à une asymétrie des arcs maxillaires.




A retenir 



Le prognathisme du chien est un phénomène naturel qui a longtemps été développé par l’homme. Il peut apparaître dès la naissance ou évoluer au cours de la croissance de l’animal. Il est difficile d’en prédire l’évolution.